Abonnez-vous

De grands concepts mathématiques sous forme informatique


Benoît Rittaud

Les machines vont-elles remplacer l'humain ? L'intelligence artificielle va-t-elle se révéler meilleure que nous dans tous les domaines ? Gérard Berry nous rassure au moins sur un point : l'inventivité en mathématiques n'est pas près d'être supplantée par un ordinateur…


Gérard Berry, professeur au Collège de France, revient sur la montée en puissance de l’informatique et la place que prendront ordinateurs et algorithmes dans nos sociétés. Selon lui, le cerveau et l’ordinateur sont faits pour s’entendre, non pas parce qu’ils se ressemblent mais parce qu’ils se complètent. Il est donc vain de chercher à les opposer.


Tangente : Comment s’articulent les progrès matériels sur l’ordinateur et les recherches scientifiques abstraites en informatique théorique ?
G.B. : « Les ordinateurs sont tous équivalents depuis leur naissance, en théorie. Mais la réalité matérielle influe fortement sur le développement de l’informatique, où la réalité actuelle doit beaucoup à la loi de Moore. L’apprentissage machine par réseaux de neurones profonds a par exemple fait un bond majeur grâce à la progression des processeurs graphiques (GPU), et l’informatisation des sciences doit beaucoup à l’augmentation des puissances de calcul et du stockage de données. »

Shannon a exprimé l’idée que l’information a une réalité en soi, au même titre que la matière ou les ondes électromagnétiques. Pourtant, on ne peut pas physiquement l’observer. A-t-on alors affaire au premier grand exemple de concept fondamentalement abstrait que nous parvenions à incarner ... Lire la suite