Abonnez-vous

Noter les grands nombres : pas si simple !


Bertrand Hauchecorne

Même en utilisant un système décimal de position tout le monde n'a pas la même façon de noter les grands nombres.


Notations scientifiques ou séparateurs ?

 Pour les scientifiques, noter les grands nombres se fait en général à l’aide des puissances de 10. Par exemple, le montant de la dette de la France ne se note pas 2332000000000 € mais 2332 × 109 €. Cela évite le décompte fastidieux des zéros ! Cette écriture est intéressante seulement si ce nombre se termine par de nombreux zéros, ce qui est le cas pour une donnée, correspondant à une quantité physique connue, avec seulement quelques chiffres significatifs. Pour noter la vitesse de la lumière, doit-on noter 299792458 ou 2,99792458 108 m/s ? La notation scientifique nous donne rapidement une idée de l’ordre de grandeur. Cependant, la notation traditionnelle est la plus facile à énoncer.
Dans un texte, on répugne à utiliser les chiffres pour noter un nombre, a fortiori l’écriture avec les puissances de 10. On préfère un système mixte et exprimer le montant de la dette sous la forme « 2332 milliards ». L’affaire est différente lorsque l’on s’intéresse à un nombre quelconque, par exemple la dette de la France, à l’euro près à l’instant t (voir sur la Toile à dettepublique.fr) qui, lors de la rédaction de ce texte, se montait à ... Lire la suite gratuitement