Abonnez-vous

Une approche mathématique du paranormal


Henri Broch

En matière de paranormal, il semble facile de faire la part des choses et de prouver, par des tests et expériences variés, qu'un prétendu médium ou voyant n'en est en fait pas un. Voire ! De tels protocoles sont difficiles à mettre en place, et peu d'âmes influençables ont connaissance du paradoxe de Yule-Simpson...


Ci-dessus : Une cuillère enfermée dans une ampoule scellée pour un test de psychokinèse.

Les personnes qui possèdent des capacités « extrasensorielles » (ou plutôt qui sont censées posséder de telles aptitudes) seraient le premier enfant d’un couple. Le pouvoir reviendrait au fils aîné. C’est lui, et peut-être lui seul, qui pourrait récupérer les dons de guérisseur de la mère ou hériter du don de magnétiseur du père… En d’autres termes, pour la réception d’un tel don, c’est la prévalence de la primogéniture qui semble s’appliquer.

Prenons l’exemple du troublant droit d’aînesse chez les médiums (voir par ailleurs l’ouvrage référencé en fin d’article). Par sujet-psi, on désigne une personne capable d’appréhender un phénomène supposé mettant en jeu le psychisme et son interaction avec l’environnement. Imaginons que de longues enquêtes menées sur le terrain aient abouti à la constatation suivante : la plupart des grands sujets-psi et médiums sont des fils (ou filles) aînés. Eh bien, aussi curieux que cela puisse paraître, enquêtes et statistiques (qui peuvent être vérifiées) le montrent : le résultat demeure indubitablement que la majorité des grands sujets-psi ou médiums sont effectivement des fils aînés, donc ... Lire la suite gratuitement


références

 Le paranormal. Ses documents, ses hommes, ses méthodes. Henri Broch, Le Seuil, 1985.
 Au Coeur de l'Extra-ordinaire. Henri Broch, Book-e-Book, 2015.
 Cours de Zététique. 1 : Méthodologie scientifique. Henri Broch, disponible en ligne sur le serveur de l'université Nice-Sophia-Antipolis.