Abonnez-vous

Léonard de Vinci

Cinq cents ans exactement après sa mort, Léonard de Vinci fascine toujours. Pour les Français, c'est à travers la Joconde au Louvre, et les inventions spectaculaires présentées au château du Clos Lucé à Amboise.

Artiste, ingénieur, scientifique, ce génial savant italien a traversé les Alpes pour terminer ses jours dans le Val de Loire. Son lien étroit avec Luca Pacioli, mathématicien fondateur de la comptabilité, a orienté Léonard vers une approche mathématique. Ses dessins de polyèdres transforment des figures géométriques en autant d'œuvres d'art. Dans un monde sortant du Moyen Âge, bien avant René Descartes, sa maîtrise tant théorique que pratique de la perspective lui a fait comprendre, à travers le lien étroit qui existe entre la peinture et les mathématiques, l'importance de la démarche scientifique.

LES ARTICLES

L'artiste géomètre

Bertrand Hauchecorne
Artiste, homme de génie, inventeur de talent, Léonard de Vinci était un visionnaire. Dans un monde sortant à peine du Moyen Âge, et bien avant René Descartes, il a compris l'importance de la démarche scientifique et la place des mathématiques dans la compréhension du monde.


Différentes perspectives…

Élisabeth Busser
Parmi les multiples talents de Léonard de Vinci, celui d'avoir donné à la notion de perspective diverses facettes, toutes explorées dans ses œuvres, n'est pas le moindre. Après avoir maîtrisé la perspective à point de fuite, il explore la perspective atmosphérique puis la technique du sfumato.


Un patron des polyèdres !

Jean-Jacques Dupas
Léonard de Vinci apprend les mathématiques avec Luca Pacioli, le plus grand mathématicien de l'époque. Mais l'élève dépasse vite le maître ! De fait, les représentations de patrons de polyèdres de l'artiste géomètre bouleversent certaines certitudes sur la Renaissance.


En bref : Léonard, inventeur du drone ?

Jean-Louis Legrand

La combinaison de plusieurs études et inventions laisse préfigurer la naissance du drone en photographie aérienne.



En bref : Théorème de Pythagore : une belle démonstration

Hervé Lehning

Léonard de Vinci n'était pas à proprement parler un mathématicien, mais le sujet l'intéressait, comme c'était le cas de bien des hommes cultivés de la Renaissance. On lui doit une belle démonstration du théorème de Pythagore.



En bref : L'harmonie du monde dictée par les maths

Bertrand Hauchecorne

Par un cheminement prenant la peinture pour point de départ, Léonard de Vinci avait la vision d'une harmonie du monde dont la règle ne pouvait venir que des mathématiques.



En bref : Luca Pacioli, l'ami mathématicien de Léonard

Bertrand Hauchecorne

Luca Pacioli aura une grande importance dans la vie de Léonard de Vinci, qui se sert de ses connaissances mathématiques aussi bien pour la représentation des polyèdres que dans l'amélioration des techniques de représentation en perspective.



Les dernières publications POLE