Abonnez-vous


Les Big Data, au service du meilleur comme du pire

Bertrand Hauchecorne



Comprendre sans prévoir, prévoir sans comprendre


Cassini
2018

Acheter ce livre



Après son Petit Traité de hasardologie (Cassini, 2016), récompensé d’une mention aux derniers Trophées Tangente (voir Tangente 179), Hubert Krivine nous propose un nouvel essai sur l’émergence de l’intelligence artificielle, ses potentialités et ses limites.
Dans la première partie, « Comprendre sans prévoir », il rappelle les fondements de la pensée déterministe que les lois de la gravitation avaient gravée dans les esprits. Il en rappelle les limites mises en lumière par la théorie du chaos.
Dans la seconde partie, « Prévoir sans comprendre », il explique en quoi l’immense masse de données désormais disponibles et les moyens efficaces de traitement que nous procure l’outil informatique, couplés avec de puissants algorithmes, nous permettent de prendre une décision… sans comprendre réellement ce qui la justifie.
Cet ouvrage, de lecture facile et agréable, sait allier des connaissances scientifiques variées avec une réflexion philosophique. Il conclut en affirmant : « Comme toute nouvelle avancée, l’exploitation des Big Data peut être au service du meilleur comme du pire. » En quelque sorte, à l’humanité de gérer son destin !

 



Les dernères notes de lecture