Abonnez-vous

Les jeux mortels du Père Bouras

Kylie Ravera




L'Institut intergalactique est le temple de l'excellence, où exerce le redouté professeur Phi. Le rituel de la distribution des copies est l'occasion d'expérimenter une nouvelle forme d'apprentissage.

Un silence pesant s’est installé dans la salle de classe du professeur Phi. Ce dernier vient de se livrer au rituel diabolique de la distribution des copies dans l’ordre décroissant des notes, et, comme le savent tous les élèves du prestigieux Institut, la veine qui bat légèrement sur sa tempe n’augure rien de bon pour la suite.
« J’ai l’impression, commence-t-il d’une voix un peu trop douce, que vous ne consacrez pas à l’étude de ma discipline le temps et les efforts nécessaires à sa parfaite maîtrise. C’est fâcheux. »
La plupart des étudiants baissent la tête en direction de leur copie criblée de rouge, regrettant le temps bêtement dépensé à se livrer à des activités aussi futiles que manger ou dormir.
« Savez-vous, poursuit l’enseignant, qu’à l’époque de la Vieille Terre, ceux qui échouaient étaient punis par le châtiment suprême ? Avez-vous entendu parler du Fort Boyau et des jeux mortels du Père Bourras ? »
Au fond de la salle, Alpha, Bêta et Epsilon échangent des regards inquiets. « C’est une légende, pas vrai ? » souffle Bêta.
La voix du professeur s’est faite lyrique. « Las ! Ô combien d’étudiants apathiques ont été débarqués dans l’oblong fort dressé au large de l’île d’O-les-Ronds pour être confrontés à des énigmes dont allait dépendre leur vie ! » Puis, soudain : « Monsieur Bêta, au tableau ! »

 

Jeté aux lions !

Réprimant un soupir douloureux, le jeune homme s’avance vers le professeur Phi comme devant un peloton d’exécution. L’enseignant soulève un chiffon posé sur son bureau ; en dessous se trouvent alignés vingt bâtonnets de craie.
« Chacun à notre tour, en commençant par vous, nous allons prendre un, deux ou trois bâtonnets. Si j’arrive à vous faire prendre le dernier… vous serez jeté aux lions ! »
Bêta lève un regard interloqué vers son professeur. L’Institut intergalactique est un lieu notoirement dépourvu de fauves et il est à espérer que quelques contraintes légales empêcheraient l’enseignant de mettre sa menace à exécution… mais mieux vaut ne pas prendre de risque.
L’étudiant se concentre, regrettant que le professeur lui cache sa camarade Epsilon, qui ne manque pas une occasion de lui venir en aide. Cette fois, il va devoir se débrouiller seul. Après un long moment, son visage s’illumine. Il s’empare d’un certain nombre de craies sur la table. Il a mis au point une stratégie.
Et vous, cher lecteur, que feriez-vous pour être certain de remporter la partie ?

Imperturbable, Phi se saisit du dernier bâtonnet. Des applaudissements retentissent dans la classe pour fêter la victoire de Bêta, mais le professeur les fait cesser d’un geste. Il soulève un second chiffon, découvrant des jetons portant différentes valeurs.

 



« Chacun à notre tour, énonce-t-il, et toujours en commençant par vous, nous allons prendre un des jetons situé à l’une des extrémités de la ligne. Si vous parvenez à amasser une valeur de jetons supérieure à la mienne… vous vous épargnerez un tour dans la fosse aux serpents. »
Il n’y a pas plus de reptiles que de fauves à l’Institut intergalactique, pour ce qu’en sait Bêta, mais il n’a jamais entendu le professeur Phi verser dans la plaisanterie. Il se concentre à nouveau… et un schéma se fait jour dans son esprit.
Et vous, cher lecteur, quelle stratégie adopteriez-vous ?

Alors que Bêta retourne à sa place sous les vivats de ses camarades, un sourire intérieur gagne le professeur Phi. L’apprentissage des mathémagiques par le jeu, finalement, peut se révéler une idée pas si mauvaise que ça…

 

 

SOLUTION